toute la fougue de l’adolescence dans le dernier film d’animation de Pixar – ChalonSurBlog


Dernière né des studios Pixar initialement prévu pour une sortie au cinéma, « Alerte Rouge » débarque finalement vendredi 11 mars exclusivement sur Disney+. Le film suit les aventures d’une jeune fille de treize et qui se transforme en panda roux lorsque les émotions de la puberté la submergent. Audacieux et désopilant.

Avec la pandémie, Disney a pris la mauvaise habitude de « sacrifier » les derniers longs-métrages que Pixar a prévus pour les salles de cinéma. Après Soul et Luca, c’est donc au tour d’Alerte Rouge de sortir exclusivement sur la plateforme de streaming Disney+, vendredi 11 mars. Une déception pour l’équipe de la réalisatrice canadienne d’origine chinoise Domee Shi et pour les studios, dont les productions n’ont plus été projetées sur grand écran depuis En avant en mars 2020.

Pourtant, l’histoire d’Alerte Rouge ne manque pas d’inventivité. On y suit une fillette de treize et surnommée Mei-Mei, exaltée et émotive, en proie aux tourments de l’adolescence. Tiraillée entre ses premiers sentiments amoureux, son énergie débordante et les traditions strictes de sa famille chinoise, elle se change en un imposant panda roux et ne parvient à reprendre son apparence normale que lorsqu’elle arrive à canaliser ses émotions.

Dans le Toronto kitsch de l’année 2002, rythmé par les tubes des boys band et les Tamagotchi mais encore loin de la frénésie des réseaux sociaux, la jeune Mei trouve refuge dans son groupe de copines et découvre rapidement que cette transformation en panda roux se se transmet depuis plusieurs générations au sein de sa famille. Sa mère, possessive et envahissante, va alors l’aider à suivre un rituel ancestral pour lui permettre de se libérer définitivement de sa malédiction.

Lire aussi:  L'art conceptuel du nouveau Call of Duty : Black Ops 5 de Treyarch est apparu.