mer. Nov 30th, 2022

Le FCSB a été condamné à une amende de 50 000 € pour xénophobie des supporters, tandis que le Sepsi OSK Sfântu Gheorghe a été condamné à une amende de 10 000 € par l’UEFA pour racisme.

L’instance continentale a accusé des chants anti-Roms lors du match de l’équipe de Nicolae Dică, ainsi qu’un salut de type nazi effectué par des supporters de Covaș lors du match à l’extérieur contre Olimpija Ljubljana en Europa Conference League.

Les chants des supporters lors du match retour 4-2 contre le Saburtalo au deuxième tour de qualification de la Conference League ont valu au FCSB une amende de 50 000 €.

La révélation a été faite par Gigi Becali, qui a été très bouleversée d’apprendre la nouvelle.

Gigi Becali est en colère contre les fans du FCSB

« Deux ou trois joueurs que je pense prendre. Seulement grâce aux supporters, je suis revenu, je me suis convaincu et je le leur dis.. Je ne veux pas payer plus d’argent, l’UEFA nous a infligé une amende de 50 000 € la nuit dernière.

Je suis l’idiot qui paie 50.000 euros parce qu’ils crient qu’ils ont et auront toujours…..

Vous jouez avec le Monténégro, en quoi cela vous regarde-t-il de crier comme ça ? Tu joues contre la Macédoine, c’est quoi ça ? Malade des gitans ? ! 50 000 euros, c’est une fortune. Maintenant, attendez et voyez, nous allons jouer avec eux.

La pelouse est suspendue, oui. Nous jouons avec eux, ce sont des Hongrois… Qui sait ce qu’ils vont dire. Peut-être qu’ils vont nous suspendre pour de bon et qu’on jouera sans supporters. C’est quoi cette folie ?
Moi, dire à Orban que je me bats avec le gouvernement hongrois… c’est une blague », a admis Gigi Becali sur Pro Arena.

Lire aussi:  Florin Tănase, détourné par une bande arabe en route pour la Chine ! Les choses se sont compliquées avec Al Jazira, même si son salaire serait cinq fois supérieur à celui de la Super League.

Que disent les responsables de Sepsi OSK Sf. Gheorghe ?

De l’autre côté, les fonctionnaires de Covasnie pensent qu’il y a une confusion.

« Suite aux rapports de l’observateur du match après la fin du match de football joué en Slovénie le 28 juillet entre Olimpija Ljubljana et Sepsi OSK, la Fédération européenne de football, UEFA a infligé à notre club une amende de 10 000 euros, ainsi que l’obligation de laisser 500 places libres pour le match de demain entre notre équipe et le club suédois Djurgaardens IF.

Ces sièges ne peuvent être occupés que par des enfants. En raison de ce qui précède, nous sommes obligés de suspendre la vente de billets pour le match de demain », a annoncé le Sepsi OSK dans une déclaration publiée sur la page Facebook officielle.

Sepsi OSK fait appel de la décision de l’UEFA

Le groupe de Covastia dit qu’il fera appel de la décision.

« L’observateur suisse du match a estimé qu’à la 34e minute du match à Ljubljana, les supporters de Sepsi OSK, scandant « Szentgyorgy ! », ont été pris en flagrant délit. Szentgyorgy ! » ont fait un geste raciste en agitant leurs bras du cœur au ciel.

Après la première lettre de l’UEFA demandant des explications, nous avons expliqué ce geste, mais nos justifications n’ont pas été prises en compte, hier soir nous avons reçu la lettre avec les sanctions spécifiées.

Nous ferons appel de ces décisions, mais nous ne pouvons pas continuer à vendre des billets. Malheureusement, il y a déjà un précédent pour cela, dans le passé une autre équipe a été sanctionnée pour la même chose, après quoi les supporters ont fait le geste en menant simultanément les deux bras du cœur vers le ciel, montrant ainsi leur dévotion à l’équipe, au club, à la ville », affirment également les responsables du club.

Lire aussi:  Début de la Ligue 2 : Dinamo, victoire au premier tour de la deuxième division ! Quel est l'horaire du tour ?