mer. Nov 30th, 2022

La Commission de discipline et d’éthique de la FRF a décidé, lors de la réunion de vendredi, d’interdire de football le propriétaire du FC Botoșani, Valeriu Iftime, pendant six mois.

L’homme d’affaires a reçu une amende de 20 000 lei. Le cas a été examiné après une saisine de la Commission centrale des arbitres.

Après le match entre l’Universitatea Craiova et le FC Botoșani, qui s’est soldé par une victoire 2-0 des hôtes, Iftime s’en est pris brutalement à Feșnic, le qualifiant de « très mauvais arbitre » et de « perdant pour tout type de football ».

L’homme d’affaires a blâmé l’élimination dictée dans ce match par Horațiu Feșnic. L’arbitre décide d’envoyer Mihai Roman au vestiaire, au grand dam de Valeriu Iftime.

Quelles sont les accusations portées par Valeriu Iftime ?

« Je ne suis pas en colère contre le match, seulement contre l’arbitrage. Je savais que Feșnic allait faire beaucoup d’erreurs, il semble être fait pour être faible. Pourquoi a-t-il donné un carton rouge à Roman ? Je ne comprends vraiment pas ! Il y a eu des cartons jaunes qui auraient dû être donnés. Nous n’étions pas les meilleurs, mais l’arbitrage a beaucoup influencé le résultat, malheureusement.

Je ne sais pas si Roman a vraiment frappé Papp. Il le frappe, ça veut dire que Roman est aussi dans sa tête. Nous n’avons pas eu un grand match, mais il y a eu quelques erreurs d’arbitrage qui auraient pu rendre le match beaucoup plus clair. Nous avons été faibles ce soir !

Je pense que Feșnic est un très mauvais arbitre. Ce ne sont pas les premières erreurs qu’il fait contre nous. Nous avons même eu des matchs avec lui au centre où il a fait des erreurs catastrophiques en notre faveur. Quand je l’ai vu nous arbitrer, j’ai dit qu’il nous exécutait.

Lire aussi:  Naples, FC Brugge et Bayern Munich - le maximum de points en Ligue des Champions ! Tous les résultats des matches de mardi soir

Je ne sais pas s’il le veut ou non. Ou si c’est tout ce qu’il peut faire. Dans tous les cas, c’est un arbitrage qui a vicié le résultat, à mon avis. Pour moi c’est une soirée triste, le FC Botoșani se ferme dans ce domaine de petite équipe provinciale. D’un autre côté, avec un bon arbitrage, cela aurait été différent. Pour moi, c’était une finale, et les erreurs de Feșnic sont impardonnables », avait alors déclaré Iftime.

Comment sonne la suspension dictée par l’instance dirigée par Răzvan Burleanu ?

« Conformément à l’article 52.2.b et 4 du RD de la FRF, sanctionner le défendeur Valeriu Iftime avec la mesure d’interdiction de toute activité liée au football pendant 6 (six) mois et une pénalité de 20 000 lei », est la décision de la commission.

Ledit article prévoit ce qui suit :

 » Article 52 – Comportement offensant, diffamatoire et déclarations portant atteinte à l’image du football.

2 Si l’acte visé au par. 1 a été commis par le biais des médias, les sanctions sont les suivantes :
b) si l’auteur de l’infraction est un officiel apparenté (financier, sponsor, etc.), il sera sanctionné d’une interdiction de toute activité liée au football de 6 à 12 mois pour la première infraction ; pour chaque infraction ultérieure, la sanction appliquée à l’officiel sera déterminée par le doublement de la sanction précédemment appliquée, et le club auquel appartient cette personne sera sanctionné par la déduction de 3 points des points obtenus dans le championnat auquel participe l’équipe de catégorie supérieure.

4 Dans le cas de la sanction des fonctionnaires en vertu des dispositions du para. 2, lettre b, du présent article, la sanction imposée sera de 5000 lei à 200.000 lei pour la première infraction ; pour chaque infraction ultérieure, la sanction imposée au fonctionnaire sera déterminée par le double de la sanction précédemment imposée ».

Lire aussi:  Simona Radiș et Ancuța Bodnar, championnes d'Europe en double dames ! Combien de médailles la Roumanie a-t-elle remporté jusqu'à présent à la compétition de Munich !