Gigi Becali, message incroyable sur la lutte en Superliga : « Que le Rapid soit champion ! Le reste, soyez en bonne santé »

Sport

Gigi Becali a annoncé que son objectif est que le FCSB soit au-dessus du CFR Cluj et de l’Universitatea Craiova au classement de la Superleague. Si son équipe rate à nouveau le titre, l’homme d’affaires souhaite que le Rapid ou le Farul, le club de son parrain Gică Hagi, remporte le championnat.

Le FCSB se trouve maintenant à une place de barragiste, 13e, avec sept points après huit tours.

Farul et Rapid se partagent les premières places du classement, chacun avec 18 points, l’équipe du « King » ayant un meilleur bilan.

Gigi Becali, message incroyable sur la lutte en Superliga : « Que le Rapid soit champion ! Le reste, soyez en bonne santé »

« Je vous dis une chose. Je ne veux pas estimer n’importe quelle équipe, je suis intéressé par Craiova et le CFR. Je ne contrarie personne, je donne mon avis. Vous savez ce que je veux ? Pour être devant le CFR et Craiova. C’est ce que je veux au bout du compte. C’est ce que je veux. Les autres, pour être devant. Gică Hagi pour être champion, Rapid pour être champion, je veux être au-dessus de ces deux-là. Les autres, soyez en bonne santé », a déclaré Gigi Becali à PRO Arena.

Becali a également annoncé, pour la source citée, qu’il change la politique de transfert au FCSB : « Je suis déterminé : faisons une sélection, au vice ! Nous prenons de Viitorul, de Chindia, nous jouons 2-3 matchs, nous redonnons ! Finis les contrats de 3 ans, les contrats de 5 ans, c’est fini, adieu ! Prenez l’argent pendant un an et rentrez chez vous ! 4-5 joueurs vont partir en hiver. On va aux Moeurs.

Lire aussi:  Ilie Nastase, laissé hors des bras de Ion Țiriac ! Il a quitté le complexe résidentiel après que son bail n'ait pas été prolongé.

J’aime les défenseurs centraux ! Tout le monde les critique, Dica les critique, mais j’aime bien Dawa et Tamm aussi… Dawa a tort, la balle n’est pas là ! Il n’y a jamais de raison pour que Dawa cherche le ballon si c’est Oaidă et pas Dulca, mais Dulca marche sur le terrain, là où il voit le ballon, il court ».