Le volley-ball roumain s’effondre ! Cristina Pîrv prend une décision capitale : elle dissout le club qui porte son nom après seulement 3 ans ! « C’est extrêmement difficile »

L’équipe ACS Volei Turda « Cristina Pîrv » va se dissoudre après trois ans d’activité, au cours desquels elle a réussi à réaliser une première dans le volley-ball turdais, celle d’être promue en Division A1.

L’équipe est née il y a trois ans du désir de Cristina Pîrv, la joueuse de volley-ball la plus précieuse de l’histoire de la Roumanie, de s’impliquer dans le volley-ball de Turda, où son histoire a commencé. L’équipe était principalement composée de sportives locales.

Trois sportives roumaines de l’équipe ACS Volleyball Turda « Cristina Pîrv » ont été incluses dans l’équipe nationale dans les catégories U16 et U18, et trois joueuses ont occupé les trois premières places dans les statistiques de la première ligue.

L’équipe de Cristina Pîrv n’a terminé qu’une seule saison dans l’élite. Après la relégation, l’ancien grand joueur a essayé de trouver des solutions, principalement financières, pour continuer l’activité. L’indifférence des éventuels sponsors l’a conduite à annoncer la fin du projet.

Le club de volley-ball de Turda, dirigé par Cristina Pîrv, comptait 100 athlètes.

« L’équipe que j’ai fondée à Turda signifie beaucoup pour moi, c’est l’enfant que j’ai élevé à partir de rien, avec beaucoup d’espoir dans mon cœur. Je continue de croire que la performance est possible en Roumanie, mais la plupart du temps, la détermination et l’envie de réussir ne suffisent pas.

Pour réaliser des performances de haut niveau, il faut un soutien sérieux, et malheureusement, dans notre pays, le volley-ball est à la traîne à cet égard. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont aidés financièrement dans notre entreprise, car sans leur soutien, nous ne serions pas là.

Lire aussi:  Simona Radiș et Ancuța Bodnar, championnes d'Europe en double dames ! Combien de médailles la Roumanie a-t-elle remporté jusqu'à présent à la compétition de Munich !

Malheureusement, je me rends compte qu’il est extrêmement difficile de rivaliser avec d’autres sports lorsqu’il s’agit de budgets et de parrainages.

Cette décision me fait mal au cœur, mais elle a été mûrement réfléchie par l’ensemble de mon personnel (Cristina Pîrv).

Pour le moment, nous pensons qu’il est approprié de le faire », a déclaré Cristina Pîrv.

L’ancienne grande joueuse de volley-ball a déclaré que dans les années à venir, elle concentrera toute son attention sur la croissance et la popularisation du volley-ball en Roumanie, par le biais de l’Académie de volley-ball « Pîrv11 » à Cluj-Napoca.

« Nous avons plus de 100 athlètes que nous soulevons et nous espérons qu’à travers toutes les mesures que nous prenons, moi, en tant qu’ambassadrice du volley-ball roumain, et les entraîneurs de l’académie, de changer les mentalités envers ce merveilleux sport, qui mérite d’être vu, apprécié et enfin, mais non le moindre, soutenu », a souligné Cristina Pîrv.

Le personnel de l’ACS Volleyball Turda « Cristina Pîrv » comprenait : Cristina Pîrv – fondatrice et présidente du club sportif, Antonio Rizola, Bogdan Tănase et Caius Moldovan comme entraîneurs, Vlad Toma, préparateur physique de l’équipe de Turda et Alexandru Lazăr, entraîneur et président honoraire du club, étant aussi celui qui a découvert Cristina Pîrv.