sam. Nov 26th, 2022

L’UEFA a annoncé sa décision dans le cas du match Fenerbahçe – Dinamo Kiev, lors duquel les supporters du pays hôte ont scandé le nom de Vladimir Poutine.

La commission d’appel de l’UEFA a annoncé vendredi la décision de l’instance européenne dans l’affaire des supporters de Fenerbahçe qui ont eu des chants pro-Poutine lors du match retour du deuxième tour de qualification de la Ligue des champions.

Le Dinamo Kiev a battu le Fenerbahce SK 2-1 à Istanbul, mercredi 27 juillet, en match retour du deuxième tour de qualification de l’UEFA Champions League.

Les mesures prises par l’UEFA sont les suivantes :

– Avertissement donné au club de Fenerbahçe concernant une mauvaise conduite de l’équipe ;
– A infligé une amende de 50 000 euros au club turc Fenerbahce et a ordonné la fermeture partielle du stade Sukru Saracoglu d’au moins 5 000 places pour le prochain match dont Fenerbahce SK sera le club hôte. Le raisonnement était que la tribune du club d’Istanbul jetait divers objets sur le terrain, envoyait des messages provocateurs à caractère offensant et avait interdit les chants.

« Le football est un jeu équitable. Le Dinamo Kiev était plus fort hier soir. Il est très triste d’entendre des paroles de supporters de Fenerbahçe soutenant un assassin et un agresseur qui bombarde notre pays », a réagi l’ambassadeur sur Twitter.

Cristian Jura : « Il sera intéressant de voir quelle sera la base juridique ».

Cristian Jura, juge du TAS, a détaillé pour ProSport quelles seront les répercussions de ce geste.

« C’est un sujet qui intéresse beaucoup la presse et le public turcs. En effet, l’UEFA a ouvert une enquête sur le « comportement inapproprié » présumé des supporters de Fenerbahçe – pour citer le communiqué officiel.

Lire aussi:  Billel Omrani a signé avec FCSB ! Gigi Becali : "Il est le meilleur attaquant de Roumanie". Combien il gagne

Le contexte de ces chants est particulièrement sensible. En effet, le nom du président de la Russie a été scandé lors d’un match auquel participait une équipe ukrainienne.

Mais à un autre niveau, je pense UEFA a une tâche difficile car, pour l’instant, d’un point de vue strictement juridique, l’utilisation du nom du président de la Russie n’est pas interdite et la personne qui utilise ce nom n’est pas punissable, comme c’est le cas pour d’autres personnes…

Il sera donc intéressant de voir quelle sera la base juridique de toute sanction. Cependant, le club de Fenerbahçe sera probablement sanctionné dans peu de temps.

Les clubs répondent-ils encore de leurs supporters ?

Une autre discussion porte sur la question de savoir dans quelle mesure le club est responsable, au sens strict dans ce cas, du comportement des supporters. Selon les normes de l’UEFA, les clubs sont responsables du comportement des supporters, mais nous sommes ici dans un contexte particulier.

J’ajouterais également que cette situation créera un précédent important qui aura un impact sur les futurs matchs de football », a conclu Cristian Jura dans son dialogue avec ProSport.

Il est intéressant de noter que la communication de l’UEFA ne fait pas référence aux sanctions imposées aux supporters turcs pour les chants.