mer. Nov 30th, 2022

Le quart-arrière Andrei Burcă a déclaré lors d’une conférence de presse que les « joueurs tricolores » n’ont pas honoré le maillot de l’équipe nationale.

La Roumanie jouera contre la Bosnie-Herzégovine le lundi 26 septembre à 21h45 lors de la dernière journée du groupe 3 de la Ligue des Nations B.

Andrei Burcă et l’entraîneur Edward Iordănescu ont parlé à la presse avant le duel avec la Bosnie-Herzégovine.

Le joueur de l’équipe nationale avoue : « Nous n’avons pas honoré ce maillot, nous n’avons pas atteint nos objectifs ».

Roumanie – Bosnie-Herzégovine sera en direct sur Prima TV.

L’UEFA a annoncé la liste des arbitres pour le match contre la Bosnie-Herzégovine. Site web frf.ro montre que : au centre se trouvera Halil Umut Meler de Turquie, qui sera assisté de ses compatriotes Cevdet Komurcuoglu et Ibrahim Çaglar Uyarcan, et le quatrième officiel est Yasar Kemal Ugurlu, également de Turquie. Mete Kalkavan et Abdulkadir Bitigen seront dans la salle VAR.

« Je pense que nous avons fait un bon match contre la Finlande. De mon point de vue, nous avons atteint les objectifs que nous nous étions préparés. Ces dernières années, nous avons toujours eu de bons départs, puis nous avons tout gâché. Nous devons mettre une brique dans chaque match. En ce qui me concerne, le match contre la Finlande a été le moment zéro. Nous jouons la meilleure équipe du groupe.

J’ai même parlé à mon ancien coéquipier, Mateo Susic, et il disait qu’ils étaient heureux de se qualifier et qu’ils allaient jouer sans pression. Nous sommes heureux qu’ils aient gagné le groupe, mais nous devons prouver demain que nous pouvons gagner contre l’adversaire le plus fort. Je sais ce que c’est que de gagner et de prouver qu’on est le meilleur.

Lire aussi:  Trois sur trois, allez-y ! Superliga, victoires consécutives en Ligue de Conférence : FCSB, Craiova et Sepsi Sf. Gheorghe ont obtenu une qualification spectaculaire pour le prochain tour.

Ils n’ont plus la pression, au contraire, il y a beaucoup de pression sur nous parce que nous devons prouver. Il n’est jamais difficile d’être le joueur national. Vous représentez un pays et vous enfilez le maillot le plus important de votre carrière de footballeur.

Je suis heureux que nous ayons montré à la Finlande ce que nous avons préparé. Le talent est là, il nous manque juste le courage. Ce n’est que par la détermination que nous pourrons les amener de notre côté. Qu’ils soient avec nous parce que nous allons donner notre vie sur le terrain. Il y aura toujours de la pression. Nous devons le prouver sur le terrain. Pour le moment, nous n’avons pas été à la hauteur de ce maillot, nous n’avons pas atteint nos objectifs. Mais nous savons que nous pouvons faire de grandes choses ensemble. Mais il faut de la patience, lentement, étape par étape. Si vous ne pouvez pas faire face à la pression, il n’y a pas de place pour vous dans l’équipe nationale », a déclaré Andrei Burcă.