Vadim Rață, des déclarations étincelantes sur son départ du FCSB ! « En deux semaines, un agent immobilier n’a pas pu me trouver un appartement à Berceni ».

Sport

Le Rapid a battu le FC Voluntari, 1-0, lors de la neuvième journée de la Superliga. Ilfovenii s’est également appuyé sur Vadim Rață, un titulaire, de retour du FCSB.

Rață a reçu un carton jaune à la 62e minute du match. Rață a reçu 40 000 euros pour conclure son contrat avec le FCSB.

Le milieu de terrain a été titularisé pour la première fois avec le FC Voluntari 24 heures après avoir rejoint le club de Gigi Becali.

Vadim Rață, déclarations étincelantes sur sa séparation avec FCSB ! « En deux semaines, un agent immobilier n’a pas pu me trouver un appartement à Berceni ».

Rață est évalué à 1,2 million d’euros. Il a 29 ans et est né à Chisinau.

Le Moldave n’a joué que trois matches pour le FCSB : une mi-temps contre Hermannstadt et Chindia et 18 minutes contre Viking lors du match aller du barrage de la Conference League.

« Que puis-je vous dire ? Je suis prêt à faire mon travail ici à Voluntari. J’ai été « suspendu » un peu… Je suis arrivé au camp d’entraînement hier soir, j’ai pris soin de ce que j’avais… Nous allons nous remettre sur pied, j’en suis sûr. Honnêtement, nous devons regarder le calendrier, nous avons rencontré les meilleures équipes, CFR, Farul, Rapid, donc un calendrier compliqué, mais nous avons confiance dans le vestiaire, dans le staff. C’est un signal d’alarme, nous devrions changer quelque chose dans notre attitude, attaquer plus, aller chercher des espaces, changer plus…  » a déclaré Rață après le match contre le Rapid.

Il a également parlé de la façon dont il a quitté SFCB :  » Je me suis dit qu’est-ce qu’ils allaient me faire, est-ce qu’ils vont me battre ? (ndlr – à propos de Gigi Becali). J’aurais pu rester, m’entraîner, obtenir mon argent, mais j’ai décidé que cet argent ne m’intéressait pas là-bas. S’ils voient ça dans deux semaines… c’est une déception, je pense que j’aurais pu m’en sortir, je ne veux pas me comparer aux grands footballeurs. Un agent immobilier n’a pas pu me trouver un appartement à Berceni, mais je suis censé m’y adapter si rapidement ?

Lire aussi:  Les Bosniaques avant le match de Ligue des Nations contre la Roumanie : "Nous sommes les favoris ! L'entraîneur Ivaylo Petev veut utiliser les réserves ! Équipes probables

J’ai appris par la presse que je ne fais plus partie de SFCB. Ils m’ont parlé le deuxième, le troisième jour, mais la première fois, je l’ai appris par la presse, le matin. Je ne pouvais rien comprendre. En si peu de temps… je me suis entraîné, parfois sous l’attaquant, parfois dans la bande… je me suis assis et j’ai réfléchi : Pourquoi devrais-je être en colère alors que ce qui se passe à des centaines de kilomètres d’ici (ndlr : la guerre en Ukraine). Honnêtement, je suis heureux maintenant. »